Fashion & Lifestyle


vendredi 14 novembre 2014

Le noeud de pull 2.0, subtil ou désespéré??


Ces histoires de noeuds, en ce moment, on entend quasi parler que de ça... Oui enfin, si on vit sur la planète fashion bien sûr.

Vous en dites quoi vous?
Au delà de son fort potentiel éditorial -faut être honnête, les séries photos des magazines autour de cette tendance sont canons- est ce que le pull noué de-toutes-les-façons-possibles-et-sur-n'importe-quelle-partie-du-corps est portable??? Je veux dire, dans la rue, dans la vraie vie, sur les filles qui prennent le métro et font leurs courses après leur journée de boulot??

Il y la version sage, autour du cou ou de la taille, on attache son pull avec un simple noeud, un peu lâche, de sorte à avoir un beau tombé négligé du vêtement.

Photos Style.com

Et puis il y a les versions plus audacieuses, qui vont chercher des manières originales et un peu tordues, il faut le dire, d'exécuter la tâche.

Dans tous les cas, on obtient un look étonnement transformé grâce à cette toute petite astuce: les proportions s'en trouvent bouleversées, les volumes modifiés. C'est par exemple  un moyen idéal de définir une taille sur une robe ample, et ce, sans ceinture!

Et puis, le pull noué vient donner à l'allure générale un côté cool, celui de la fille qui s'est habillée -ou déshabillée d'ailleurs- à la va-vite, une fille un peu rebelle qui ne s'encombre pas d'un énorme sac mais préfère transporter ses vêtements attachés à même son corps.
Il amène une désinvolture tout à fait surprenante étant donné que ce geste mode, cette prise de position pourrait on même carrément dire, est tout sauf spontanée ou hasardeuse!

Le noeud de pull, où qu'on le place, se travaille, se répète, s'affine, se peaufine, jusqu'à, pourquoi pas, devenir la signature d'un style.

A moi tout me va, aussi longtemps qu'on ne tombe pas dans le ridicule, le trop, le geste désespéré pour attirer l'attention. Laissons ça aux pages de magazines qui s'en sortent très très bien sur papier glacé...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire