Fashion & Lifestyle


vendredi 17 octobre 2014

L'image de marque


Aujourd'hui, j'avais envie de parler d'une marque que j'apprends à découvrir de plus en plus ces derniers temps, je veux parler de Maison Martin Margiela.

De façon totalement hasardeuse, ou bien par inclination complètement explicable, le fait est que je me retrouve de plus en souvent à loucher sur les pièces MMM.
Il n'y a pas si longtemps, j'investissais dans mon premier vêtement de la marque, un jean brut à la coupe large et aux finitions vraiment remarquables.

Cette fois, ce sont les chaussures qui me font doucement envie.
Non mais, arrêtons nous quelques secondes pour admirer cette petite sélection au-dessus... Ces boots ne sont-elles pas plus belles les unes que les autres?!?
J'admire énormément le travail de la forme de la chaussure, souvent avec un bout arrondi et des détails bien spécifiques qui définissent tout de suite l'esprit Margiela: un talon travaillé de manière cylindrique ou courbé, une coupe robuste où raisonne une masculinité toute féminine, des matières brutes et élégantes...
Et puis il y a les petits détails des coutures, des dégradés de couleurs et le petit fil blanc cousu à l'arrière de la chaussure, signature ultime de la maison.

Je trouve dans ces créations la juste dose d'androgynie qui me plait. Une manière de maximiser la féminité en allant du côté de la simplicité et d'une certaine rudesse pleine de subtilité.

Je pense que les créations de Margiela -du moins jusqu'à maintenant...- font parti d'une mode que je définis comme intellectuelle, et dans laquelle je peux aussi ranger des marques comme Ann Demeulemeester ou Comme Des Garçons. J'entends par là que ce sont des esthétiques parfois exigeantes, qu'il faut apprendre à comprendre et qu'il y a donc la plupart du temps une démarche à faire pour venir à ce genre de mode.
Sauf bien sûr si on est un petit génie avec un penchant pour l'expérimental dès le début...

Et bien voilà une preuve de plus que mon rapport à ce que j'aime dans la mode évolue à vitesse grand V. Je ne dis pas que je suis en train de devenir plus intelligente en me tournant vers ces marques, non, non... Je constate simplement l'endroit où se porte désormais mon intérêt et les esthétiques qui m'attirent aujourd'hui. Je m'étonne avec plaisir de ça tout en trouvant ces changements parfaitement logiques et compréhensibles.
Ces dernières années, j'ai pu observer la transformation de mon dressing. C'est assez intéressant de mettre la tête dans sa penderie pour se rendre compte de là où on en est en matière de goûts vestimentaires.
Mon dressing se compose désormais de plus en plus de pièces aux coupes amples, structurées ou à tendance boyish.
Je favorise les vêtements qui ont une forte identité dans leurs formes et leurs matériaux. La couleur et les détails viennent ensuite.
Quoi de plus logique donc, que j'attaque une nouvelle histoire d'amour avec Maison Martin Margiela...

Je suis donc extrêmement curieuse -et dubitative?- suite à l'annonce de l'arrivée de John Galliano à la direction artistique de la marque...
A première vue, cette association me semble aussi cohérente que du ketchup sur une tartine de beurre de cacahuète mais on ne sait jamais... Verdict lors des prochains défilés haute couture.

Moi qui me demande comment j'ai pu me passer de Margiela jusqu'à aujourd'hui, j'espère juste que Galliano ne m'en privera pas en transformant son ADN épuré pour du bling bling trop sexy.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire