Fashion & Lifestyle


dimanche 11 mai 2014

Le bilan de la semaine

J'ai testé un nouveau resto...


...à La Sixième Heure.
Voilà longtemps que je voulais tester cette adresse, depuis que j'y étais entrée par hasard en cherchant un salon de thé. Car effectivement, le lieu accueille aussi les becs sucrés qui peuvent venir choisir parmi les jolies tartes disposées sur le comptoir à l'heure du goûter.
J'y suis allée pour le déjeuner et j'ai opté pour la salade crabe, avocat, mangue et crudités.
C'était bon et frais mais rien à noter de particulier non plus, un assaisonnement classique qui gagnerait à être retravaillé pour nous surprendre un peu plus.
Le restaurant propose une carte réduite avec quelques plats de pâtes, une viande, plusieurs salades, un burger... et des desserts bien sûr!
Je dirai que le point fort de cet établissement tient à son emplacement: pendant les beaux jours, on peut profiter de la terrasse installée sur une petite place au calme, dans une rue piétonnière. Et sinon, on s'installe avec plaisir dans la salle, décorée de meubles dépareillés et de toutes sortes de petits objets qu'on peut choisir d'emporter avec soi en partant. Car oui, La Sixième Heure c'est aussi une brocante!
Pour finir, le gros point faible serait la gamme de prix. Même pour le déjeuner, pas moyen de manger pour moins de 20CHF, ça fait quand même cher la salade...


J'ai rencontré Marina Abramovic...


...sans qu'elle me rencontre.
J'ai profité d'une occasion géniale: l'école d'art de Genève, la Head, a organisé la venue de l'artiste performeuse Marina Abramovic pour une conférence autour de son travail et de ses projets à venir. Juste avant ça, le film The Artist is present était projeté. Ce documentaire vraiment intéressant retrace le parcours de Abramovic et suit l'artiste avant et pendant son incroyable performance au MOMA en 2010.
Je connaissais le travail récent de la performeuse mais beaucoup moins ce qu'elle avait pu produit dans les dernières décennies. C'était ensuite vraiment unique de pouvoir l'entendre répondre aux questions du public qui l'interrogeait sur son évolution artistique, sur sa définition de l'art, sur les sensations qu'elle gardait de cette performance au MOMA...
J'ai aimé son attitude et sa radicalité revendiquée. C'est une femme qui a vécu très modestement pendant une période, vivant et voyageant pour créer. Elle a aujourd'hui succès et argent et elle vit ce contraste de confort tout à fait tranquillement, soutenant que l'artiste n'a nullement besoin de crever de faim pour faire un art vrai et engagé. Une position que je trouve extrêmement juste et que je défends complètement.
Pour le clin d'oeil, Marina est l'amie de Riccardo Tisci, le directeur artistique de Givenchy, qui crée pour elle des pièces exclusives et des costumes de scène...


Je me suis crue à la plage...


...à La Terrasse du Paradis.
Un chouette endroit à Genève, au bord du Rhône, pour lézarder au soleil sur les nombreuse chaises longues en sirotant boissons fraiches ou chaudes. Pour le conseil, la citronnade est moyenne mais le thé marocain semblait prometteur...
C'est génial d'avoir une terrasse pareille en plein coeur de la ville, un endroit pour s'imaginer à la plage le temps de sa pause déjeuner. A tester pendant les beaux jours du printemps, avant que la chaleur ne nous pousse à aller chercher plus du côté des Pâquis pour la baignade...
Et le truc en plus: la terrasse est située juste en face d'un nail bar plutôt sympa. Alors faites comme nous, allez vous faire faire une mani ou une pédi, puis venez laisser sécher tout ça au soleil en prenant un verre... Parfait!


Adresses:
La Sixième Heure, Place des Philosophes 6, 1205 Genève
La Terrasse du Paradis, Quai Turrettini, 1200 Genève

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire