Fashion & Lifestyle


dimanche 19 janvier 2014

Lifestyle- Le bilan de la semaine

Deuxième publication de mon bilan lifestyle pour la semaine écoulée. Découvrez mes dernières activités...

J'ai coupé mes cheveux


Au Bal des Créateurs à Genève.
Cet endroit n'est pas seulement un salon de coiffure hype, c'est aussi un concept store branché qui propose à la vente une sélection de magazines lifestyle et mode très pointue et des pièces de jeunes créateurs. Et puis c'est aussi un espace qui offre des soins esthétiques et des massages, un bar de jour qui sert des bubble tea à toute heure et enfin et surtout, un lieu qui accueille des évènements tendances et des performances.
L'équipe est dynamique et très éclectique. C'est toujours un plaisir de me rendre là bas pour une soirée ou pour me faire coiffer, comme cette fois où j'étais entre les mains de Guillaume dont la mission était de me faire le carré flou que Léa Seydoux arborait à Cannes (réussi??).
Et si vous voulez la totale, demandez à vous faire coiffer par le maitre des lieux, Christophe Durand, également fondateur du magazine Icôn et make up director de la marque Une.
Vous aurez alors droit à VOTRE moment, débuté par une grande conversation sur vous et votre style, suivi d'un examen de modèles de coupes pour s'inspirer, suivi d'une analyse de votre allure et démarche pour définir quelle coiffure vous irait le mieux... Une expérience.

J'ai découvert de nouveaux designers et flashé sur une de leurs créations


C'est en visitant la boutique Matière et Couleur à Annecy que j'ai découvert cette lampe et l'existence de la marque belge Hind Rabii.
Ce label propose des luminaires haut de gamme aux lignes épurées et chics, avec des matériaux de première qualité pour un résultat qui combine travail de précision et artisanat (les deux designers à la tête de l'entreprise sont ingénieurs).
Cette lampe, par exemple, est un alliage de tige en carbone (identique à celle des clubs de golf...) et de bois. Je la trouve terriblement élégante...
Je m'intéresse au design et à l'aménagement d'intérieur de la même façon qu'à la mode: j'aime traquer une pièce/un objet, admirer sa beauté et sa qualité, fantasmer sur son acquisition... 
Quant à savoir si cette lampe aura sa place chez moi ou pas, je vous dis "à suivre"...

J'ai vu L'amour est un crime parfait au cinéma


Premier film des frères Larrieu que je vois. Impossible donc de faire des comparaisons ou de parler d'un style.
Ce que je retiens de celui-ci, c'est avant tout une ambiance dans laquelle j'ai aimé me trouver pendant près de deux heures. Nous sommes dans les Alpes suisses, enneigées et inhospitalières, et l'action se déroule entre un chalet cosy et un centre universitaire au design exceptionnel.
Les lieux et les paysages sont beaux et sont filmés avec tant d'importance qu'ils semblent représenter une figure de plus dans ce tableau.
Pour ce qui est des personnages en chair et en os, j'ai trouvé étonnant de constater qu'aucun n'a vraiment d'épaisseur malgré les névroses évidentes dont ils sont tous habités. Le jeu de Mathieu Amalric m'a tout de même plu mais c'est un comédien que j'aime en général à peu près partout.
Drôle de polar où la noirceur semble s'inscrire plus dans les paysages naturels que dans les évènements qui s'enchainent de façon anarchique.
Pour ce qui est du dénouement, il est certes surprenant, mais certainement pas des plus crédible.

J'ai testé un goûter montagnard 



A l'Observatoire, au sommet du Mont Salève.
Coïncidence peut être par rapport au film vu hier soir (voir plus haut), aujourd'hui j'avais envie d'aller marcher un peu dans les hauteurs. Coïncidence encore plus que parfaite puisque nous avons trouvé la neige en haut du Salève...
Et rien n'est plus agréable que d'aller siroter une boisson chaude après une ballade dans l'air vivifiant des montagnes.
L'autre raison de cette sortie, c'était d'aller tester un des canapés du bar restaurant l'Observatoire, seul lieu de convivialité au sommet de cette montagne qui domine Genève.
L'endroit a été réouvert depuis quelques mois par un jeune couple qui a réussi à créer une ambiance décontractée, jeune et cosy dans cet espace un peu daté.
La carte est condensée et propose des produits de saison, des petits snacks sont servis toutes la journée et les gros fauteuils vintage appellent à la lecture et la détente.
Cette fois, nous n'avons testé que le vin chaud et une sélection de fromages, plutôt pas mal pour l'ensemble. Une prochaine visite est prévue, ce coup ci pour goûter au hamburger de la maison qui promet goût et abondance...

Adresses:
Le Bal des Créateurs, rue de l'Arquebuse 25, 1204 Genève
Matière et Couleur, 9 rue Sommeiller, 7400 Annecy
L'Observatoire, 8200 route des Trois lacs, 74560 Monnetier-Mornex


4 commentaires:

  1. L'amour est un crime parfait... Je ne sais pas. Mais certainement pas un film parfait. Beaucoup plus critique que toi. Le film frôle parfois le ridicule et nous entraine dans un suspens à la linéarité consternante d'évidence et d'ennui. Bof!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Traces pour cet avis franc et tranché! Disons que dans ce registre, et en mettant le film en perspective avec ce qui se fait dans le cinéma français en général, et bien ce n'est pas si mal...

      Supprimer
  2. Sympa ta nouvelle coiffure, j'aime beaucoup

    RépondreSupprimer