Fashion & Lifestyle


dimanche 12 janvier 2014

Lifestyle-Le bilan de la semaine

Je vais tenter d'instaurer une nouvelle rubrique sur le blog, le bilan de la semaine.
Il s'agira pour moi de partager mes expériences lifestyle des 7 derniers jours de manière générale: nouvelles adresses testées, trouvailles shopping, activités culturelles...
L'idée étant d'entrainer mon sens critique en vous inspirant des idées nouvelles, je l'espère.
Alors allons-y pour ce premier bilan de la semaine...

J'ai testé un nouveau restaurant


Le Réservoir à Genève.
Je suis une grande curieuse et trouver de nouveaux restos ou aller manger est un plaisir. C'est donc moi qui ai choisi cette adresse en faisant confiance à l'esprit bistrot contemporain du lieu. Grosse déception dès l'arrivée...
L'espace s'est avéré beaucoup moins élégant qu'en photo et l'accueil fut vraiment moyen. Les mauvais points se sont ensuite additionnés rapidement: un service en pointillé plutôt maladroit, une incapacité à décrire les plats et à conseiller sur les vins et une cuisine loin d'être subtile.
En commandant le millefeuille d'aubergine à la tomate et à la mozarella, j'avais imaginé une entrée fraiche et légère, à l'opposé du bain d'huile qui m'a été servi. La suite, du poisson, en tartare ou fruits de mer. Un peu mieux pour le plat mais là encore, rien de très fin, des portions grossières et finalement trop copieuses, un assaisonnement inexistant ou une cuisson trop appuyée et des produits qui sont loin d'être de la meilleure qualité.
Les desserts n'ont pas brillé par leur personnalité: un tiramisu et une crème brûlée, des classiques d'accord, mais dont on attend tout de même un peu de surprise dans l'interprétation.
Une adresse de plus testée à Genève mais que je n'aurai ni envie de recommander, ni envie de visiter à nouveau.

J'ai visité une nouvelle boutique

 
Apollinaire à Genève.
Une boutique devant laquelle j'étais passée des dizaines de fois en me disant que quand même, il faudrait jeter un oeil  à l'intérieur.
Ce fut chose faite mardi dernier, alors que j'avais prévu de me rendre dans un autre magasin, j'ai décidé de faire un crochet par la boutique Apollinaire.
Bien bonne idée car je ne suis pas repartie les mains vide en plus...
L'espace de la boutique est très beau, tout en cavités et vieilles pierres. Les vêtements sont subtilement mis en valeur dans la façon dont ils sont accrochés et éclairés. On y trouve une très belle sélection avec des pièces Viktor & Rolf, Anne Valérie Hash, Damir Doma, Tibi,...
En ce moment, il y a 50% de réduction sur toute la boutique et j'ai donc pu en profiter pour m'offrir un sublime pantalon de confection italienne signé Alberto Biani. Il est couleur crème, taille haute et bas de jambe évasé, en laine vierge. Les finitions sont parfaites. C'est agréable de parfois s'acheter de telles pièces, intemporelles et vraiment travaillées, où on sent un réel savoir faire d'artisan derrière.


J'ai vu Yves Saint Laurent au cinéma


Et j'ai plutôt bien aimé le film.
Vous avez certainement déjà du entendre parler de la performance étonnante de Pierre Niney qui joue le rôle du couturier. J'ai apprécié ce qu'il a fait du personnage, la ligne physique qu'il a choisi pour son interprétation. Il y a certainement eu un travail de dingue de la part du comédien pour approcher la gestuelle, les postures, la voix, les inflexions de Saint Laurent. 
L'autre rôle important du film, c'est celui de Pierre Berger joué par Guillaume Gallienne. Là encore, j'ai été vraiment convaincu par la proposition de l'acteur. Gallienne a su insufflé au rôle la masculinité, la solidité, le pouvoir qu'il fallait à Berger pour être le pendant d'un Yves Saint Laurent précieux et fragile. Mais il fait aussi du personnage un être sensible et amoureux qui le rend extrêmement juste et touchant.
Ce que je pourrai regretter c'est le traitement de l'univers de la mode dans le film. Finalement, la création pure et le parcours de couturier de Saint Laurent ne sont pas traités en profondeur. Pour quelqu'un qui aime la mode et s'intéresse à la révolution que Saint Laurent y a apporté, on sort du film un peu frustré. Les grandes étapes de son parcours et ses créations fortes (le costume, la saharienne,...) sont tout juste ou pas du tout abordées. 
Enfin, j'ai aussi trouvé dommage que les grandes muses qui l'ont accompagnées tout au long de sa vie (Victoire Doutreleau, Betty Catroux, Loulou de la Falaise) n'aient pas eu de rôles plus fournis dans le film. Car à la lecture de la biographie de Laurence Benaïm -dont le film est inspiré- on se rend mieux compte à quel point ces femmes correspondent à des époques et ont contribué à transformer Yves Saint Laurent.

Adresses:
Restaurant Le Réservoir, 62-64 Boulevard Saint-Georges, Genève
Boutique Apollinaire, 61 rue du Rhône, Genève

5 commentaires:

  1. Oh la la, la boutique Appolinaire a l'air d'être à tomber pour la fan de mode que je suis ! Merci pour la découverte :))
    Et merci pour ton avis sur Le Réservoir, moi qui habite Genève, j'avais envie de tester mais je dois avouer que ton avis franc me donne plus trop envie de tester...

    Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente que tu puisses utiliser ces infos :) J'adore tester de nouveaux endroits et j'aime toujours en parler ensuite, que l'expérience ait été convaincante ou non.
      A bientôt pour d'autres bilans!!

      Supprimer
  2. Très cool cette nouvelle rubrique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je vais essayer de la tenir chaque semaine, en espérant d'avoir à chaque fois des lieux ou des activités à proposer/débriefer.

      Supprimer
  3. oui, très bien cette rubrique.
    pour confirmer les propos d'I.deal sur "Le Réservoir", et apporter d'autres avis sur des restaurants de Genève ou d'ailleurs...
    http://tracesp2.blogspot.fr/p/y-aller-ou-pas.html

    RépondreSupprimer