mardi 23 septembre 2014

1(+1)


En ce moment, je lorgne du côté des boucles d'oreille. Je dirai même que c'est d'UNE boucle d'oreille dont j'ai envie. Comme tout le monde, c'est vrai...
Céline et les autres nous ont mis l'idée en tête et maintenant, on veut toutes porter une boucle d'oreille unique majestueuse et imposante.
Je me laisserai bien tenter par ce modèle signée Aurélie Bidermann qui je suis sûre, est aussi efficace en paire ou en solo...

dimanche 14 septembre 2014

Le bilan de la semaine

La rentrée est passée, il est largement temps de retrouver sur le blog les bilans de la semaine, le rendez-vous du dimanche où je vous fais partager mes dernières activités culturelles et lifestyle.

Durant ces deux dernières semaines, il y avait à Genève le Festival de la Bâtie, un évènement annuel où sont programmés des pièces de danse, de théâtre, des concerts et des performances.
J'ai eu la chance de voir plusieurs spectacles mais je retiens surtout deux pièces dans cette édition:
Tauberbach, une production du collectif Les Ballets c de la b, mise en scène par Alain Platel, et Idiot!, une adaptation du texte de Dostoïevski signée par l'acteur Vincent Macaigne.
Les deux pièces ont en commun des scénographies imposantes et une folie poétique qui m'ont séduite.

Tauberbach, Alain Platel

Je conseille vivement d'aller voir ces spectacles qui tournent déjà sur les scènes internationales. On en ressort forcément avec un peu plus de tendresse pour l'humanité...
Un peu de shopping est toujours une bonne idée, quel que soit le jour de la semaine... J'ai encore étoffé ma collection de chaussures avec une paire de Stella McCartney que vous avez déjà pu apercevoir sur le blog mercredi... Une fois n'est pas coutume, c'est de disquaire dont je voudrai vous parler cette semaine. Le magasin Bongo Joe a fraichement rouvert ses portes à la place des Augustins, tout à côté de Chez Marius, la très chouette cave à vin qu'il ne faut d'ailleurs manquée sous aucun prétexte.
Chez Bongo Joe, on fonctionne comme une association, avec des dénicheurs de pépites, de belles rééditions de vyniles ou des labels pointus et confidentiels. En plus, on peut y prendre son temps et écouter des disques sur les platines à disposition, en sirotant un sirop de sureau maison au bar. J'ai des copains qui y travaillent, passez donc les voir, ils sont très sympas...
Ma semaine a bien sûr été ponctuée par pas mal de cafés en terrasse -la météo est superbe à Genève en ce moment- mais aujourd'hui, c'est d'un nouveau spot pour le brunch dont il faut que je vous parle. A deux pas de chez moi, j'y descends au réveil le dimanche midi matin pour prendre mon café-croissant sur la terrasse au soleil, ou bien à l'intérieur pour profiter de la déco joliment kitsh du salon de thé. Ca s'appelle La Vouivre et vous ne serez pas déçu du pain aux raisins, on le croirait même français tant il est bon...


Le bilan cinéma de cette semaine est léger, seulement un film à mon compteur mais pas des moindres, puisque c'est de Party Girl dont il s'agit.
J'ai bien aimé la tendresse et la simplicité qui émanent de ce film petit budget récompensé par la Caméra d'Or au dernier Festival de Cannes. C'est un portrait de femme touchant et sincère mais aussi la mise en lumière d'une famille modeste, de gens simples aux belles valeurs et aux émotions vraies. 
Pour ne rien gâcher, la B.O. du film est vraiment marquante et colle parfaitement à l'atmosphère. C'est la musique de Chinawoman qui rythme les images et qui nous reste en tête longtemps après avoir quitté le cinéma.

Voilà pour cette semaine. Pour celles à venir, au programme il y aura une échappée bretonne, une première russe et des retrouvailles parisiennes... Very international tout ça.



Les adresses:

Bongo Joe, 9 place des Augustins, 1205 Genève
La Vouivre, 21 rue des Paquis, 1201 Genève

samedi 13 septembre 2014

Play it square

Comme il s'avère que les derniers articles sur le blog ont été essentiellement dédiés aux chaussures -oui je suis une maniaque de la pompe, continuons dans cette veine et arrêtons nous un instant pour nous recueillir sur la collection de souliers printemps-été 2015 de Proenza Schouler...
Y a t-il quelque chose de plus merveilleux que ça??

images: Vogue

Je prends la décision, dès aujourd'hui, il me faudra pour sûr investir dans un de ces modèles magnifiques.
J'adore la ligne que le duo de créateurs à choisi pour sa gamme de l'été prochain. Tous les modèles sont vraiment uniques tout en étant à la fois les déclinaisons d'une même inspiration. Brillant...
J'adore particulièrement les mule frangées sur le dessus et étonnamment, je crois que c'est le modèle blanc avec le talon plus petit qui me plait le mieux...
Mais je pourrai acheter toute la collection tant je suis excitée à l'idée d'avoir le choix entre toutes ces sandales à talons carrés, ma nouvelle marotte! Vivement l'été prochain...

mercredi 10 septembre 2014

Fast shopping


J'ai rapidement mis la main sur cette paire de platform shoes Stella McCartney que je vous montrais il y a quelques jours... Aussitôt convoitées, aussitôt dans mes placards!
Hâte de les porter avec une mini-jupe ou bien un pantalon raccourci pour accentuer leur côté boyish.
A suivre...

mardi 9 septembre 2014

MMM


J'ai acheté ce jean Maison Martin Margiela cet été, alors que je courrais après un vrai boyfriend, un jean ultra large de la marque Junya Watanabe.
Echouant dans ma traque, je me suis rabattue sur ce modèle. Sa coupe est flottante, c'est le jean qui baille un peu, qui s'affirme comme la réponse au slim.
J'aime l'effet rendu par le vêtement une fois porté, il crée une silhouette cool et flegmatique.
Enfin, j'ai été complètement séduite par sa toile brute, au beau bleu foncé et l'envie de porter le jean dégoulinant sur une paire d'escarpins à talons hauts.
Ce jour là, j'ai décidé de tenter l'option du gros revers. Le côté patchwork obtenu m'a plutôt séduite...

La tenue: perfecto et chaussures compensées Acne/ jean Maison Martin Margiela/ tee-shirt Laurence Doligé/ sac Givenchy

vendredi 5 septembre 2014

Balanced



La période bénie des fashion weeks a bel et bien commencé et s'il est un accessoire que je me verrai bien arboré au milieu des cohortes de fashionistas qui hantent les sorties de défilés actuellement, c'est bien cette paire d'escarpins Altuzarra.
On appelle ce modèle D'Orsay et je suis amoureuse de sa couleur profonde qui parait totalement extraordinaire, quand bien même il s'agit tout simplement d'un très beau aubergine.
La coupe décolletée, super sexy, vient ajouter à l'impression d'exception qu'on a face à cette pièce.
Une robe noire classique, un Levis vintage roulotté sur la cheville, une jupe crayon, un manteau d'homme... ces beautés fonctionneraient parfaitement avec tout cela. 
Quand la magie opère, c'est exactement ça: trouver une pièce qui soit à la fois sobre, intemporelle, renversante, inoubliable, extrêmement originale et en même temps, ultra spéciale. Simple, non?!?

jeudi 4 septembre 2014

60'

Cet hiver, j'ai très envie de porter des pantalons raccourcis qui laissent apparaitre la base d'une botte montante, comme sur les photos ci-dessous.
Reste à choisir entre la botte à talon compensé Christophe Lemaire (photo 1) et la botte imprimé python Malène Birger.
Vive l'esprit sixties.