Fashion & Lifestyle


dimanche 19 octobre 2014

Le bilan de la semaine

Mes visites ont cinéma ont été plutôt clairsemées dernièrement, boulot oblige, mais je suis tout de même allée voir Mommy le jour de sa sortie, pour être sûre de ne pas le louper!
Le film de Xavier Dolan m'avait fait plein de promesses, à l'arrivée je suis un peu déçue. Je n'ai pas réussi à être embarquée comme lors des visionnages de J'ai tué ma mère, Laurence anyways ou plus récemment, Tom à la ferme.
J'ai trouvé le film assez lisse dans sa construction et un peu trop extérieur à lui-même, comme si les personnages se regardaient évoluer. J'ai donc cette fois été moins touchée par les compositions des acteurs, ce qui m'a vraiment étonné. Je trouve d'ordinaire Xavier Dolan extrêmement juste dans sa direction d'acteurs... J'attends avec impatience de voir Les amours imaginaires, le seul des films de Dolan que je ne connais pas encore. Et j'espère que celui ci ravivera mon intérêt pour le cinéma du réalisateur québécois qui reste néanmoins un de mes chouchous...

J'ai pas mal voyagé pour mon travail ces dernières semaines, je n'ai donc pas eu l'occasion d'accumuler beaucoup d'activités lifestyle...
Mais voici deux, trois adresses d'endroits sympathiques, tous genres confondus:


Burgerz, à La Haye. La photo étant plutôt explicite, je ne prendrai pas la peine de vous expliquer quelle est leur spécialité...
En grande fanatique de burger, c'est toujours un moment agréable et gourmand que de tester une nouvelle recette, une nouvelle façon de préparer le fameux sandwich...
Cette fois, nous étions une grande tablée et les burgers paraissaient encore plus imposants par la multiplication des assiettes sur la table!
J'ai choisi une version bien frenchie, avec du bleu, du bacon et des noix et c'était vraiment pas mal. Mais comme je place la barre assez haut, je donnerai un modeste 6,5/10...

A Rotterdam, ne manquez pas de faire un saut -qui vous prendra au moins 1h quand même, la sélection est énorme et super pointue!- à la boutique wendela van dijk.
J'ai bien failli repartir avec trois paires de boots Margiela... vous comprenez mieux ce qui a inspiré le post de vendredi... ;-)

Et à Maastricht -oui je viens de faire le tour de la Hollande- c'est chez Kiki2 qu'il faut passer: un super outlet qui fait de vraies grosses remises sur des pièces de saisons antérieures. Parmi les créateurs, on trouve du Marni, Prada, Céline, Chloé, Jil Sander, etc... et la liste est longue!
Moi, c'est avec une pièce Dries Van Noten que je suis repartie, saurez vous deviner de quoi il s'agit??


Je vous conseille la balade le long du canal près de la Grand Place de Groningen. Vous y trouverez plein de petits cafés aguicheurs si vous avez la chance qu'il fasse beau...
J'ai vraiment revu mon jugement sur cette ville que j'avais trouvé sinistre lors de mon premier passage. Il s'agit en fait d'un endroit très chouette, hyper vivant grâce à sa faune d'étudiants et aux habitants vraiment amicaux.


Et enfin et surtout, mon week end dernier a été ponctué par les évènements de Mode Suisse à Genève. Mais je vous réserve un post complet sur le sujet... C'est pas si souvent que Genève se transforme en fashion destination!!!


Adresses:

 Burgerz, Prinsestraat 23, 2513 CA Den Haag
Wendela Van Dijk, Van Oldenbarneveltstraat 105, 3012 GS Rotterdam
Kiki2, Stokstraat 33, 6211 GB Maastricht

samedi 18 octobre 2014

Mise en perle


Un petit close up d'un de mes derniers achats, fait à la boutique Dior de la rue Royale à Paris. 
Vous avez déjà pu les apercevoir sur mes dernières photos de look présentées sur le blog mais j'ai pensé qu'elles méritaient un post à elles seules.
Ce sont les Mise en Dior, les fameuses perles qui ont fait un buzz depuis leur apparition, tellement classiques et modernes à la fois.
J'aime les porter de façon décalée sur une tenue masculine ou sportswear: Je trouve qu'elles amènent vraiment beaucoup d'originalité à un look décontracté.
Je n'ai encore pas essayé l'option pour le soir, sur une silhouette plus glamour ou sophistiquée mais j'imagine que ces boucles d'oreille s'y prêtent tout autant.
Pour l'heure, je les porte aujourd'hui même en version mono: une seule boucle du côté droit et les cheveux ramenés en queue de cheval basse de l'autre côté. Une option qui me plait bien...
Prochaine étape, mixer une de ces perles Dior avec une autre boucle plus petite à l'autre oreille. M'en vais en quête d'un modèle adéquat pour fabriquer ce look là.

vendredi 17 octobre 2014

L'image de marque


Aujourd'hui, j'avais envie de parler d'une marque que j'apprends à découvrir de plus en plus ces derniers temps, je veux parler de Maison Martin Margiela.

De façon totalement hasardeuse, ou bien par inclination complètement explicable, le fait est que je me retrouve de plus en souvent à loucher sur les pièces MMM.
Il n'y a pas si longtemps, j'investissais dans mon premier vêtement de la marque, un jean brut à la coupe large et aux finitions vraiment remarquables.

Cette fois, ce sont les chaussures qui me font doucement envie.
Non mais, arrêtons nous quelques secondes pour admirer cette petite sélection au-dessus... Ces boots ne sont-elles pas plus belles les unes que les autres?!?
J'admire énormément le travail de la forme de la chaussure, souvent avec un bout arrondi et des détails bien spécifiques qui définissent tout de suite l'esprit Margiela: un talon travaillé de manière cylindrique ou courbé, une coupe robuste où raisonne une masculinité toute féminine, des matières brutes et élégantes...
Et puis il y a les petits détails des coutures, des dégradés de couleurs et le petit fil blanc cousu à l'arrière de la chaussure, signature ultime de la maison.

Je trouve dans ces créations la juste dose d'androgynie qui me plait. Une manière de maximiser la féminité en allant du côté de la simplicité et d'une certaine rudesse pleine de subtilité.

Je pense que les créations de Margiela -du moins jusqu'à maintenant...- font parti d'une mode que je définis comme intellectuelle, et dans laquelle je peux aussi ranger des marques comme Ann Demeulemeester ou Comme Des Garçons. J'entends par là que ce sont des esthétiques parfois exigeantes, qu'il faut apprendre à comprendre et qu'il y a donc la plupart du temps une démarche à faire pour venir à ce genre de mode.
Sauf bien sûr si on est un petit génie avec un penchant pour l'expérimental dès le début...

Et bien voilà une preuve de plus que mon rapport à ce que j'aime dans la mode évolue à vitesse grand V. Je ne dis pas que je suis en train de devenir plus intelligente en me tournant vers ces marques, non, non... Je constate simplement l'endroit où se porte désormais mon intérêt et les esthétiques qui m'attirent aujourd'hui. Je m'étonne avec plaisir de ça tout en trouvant ces changements parfaitement logiques et compréhensibles.
Ces dernières années, j'ai pu observer la transformation de mon dressing. C'est assez intéressant de mettre la tête dans sa penderie pour se rendre compte de là où on en est en matière de goûts vestimentaires.
Mon dressing se compose désormais de plus en plus de pièces aux coupes amples, structurées ou à tendance boyish.
Je favorise les vêtements qui ont une forte identité dans leurs formes et leurs matériaux. La couleur et les détails viennent ensuite.
Quoi de plus logique donc, que j'attaque une nouvelle histoire d'amour avec Maison Martin Margiela...

Je suis donc extrêmement curieuse -et dubitative?- suite à l'annonce de l'arrivée de John Galliano à la direction artistique de la marque...
A première vue, cette association me semble aussi cohérente que du ketchup sur une tartine de beurre de cacahuète mais on ne sait jamais... Verdict lors des prochains défilés haute couture.

Moi qui me demande comment j'ai pu me passer de Margiela jusqu'à aujourd'hui, j'espère juste que Galliano ne m'en privera pas en transformant son ADN épuré pour du bling bling trop sexy.



mercredi 15 octobre 2014

Look de la semaine

Chaque mercredi, je poste ici une tenue qui m'a particulièrement plu lors de mes pérégrinations sur internet. C'est le look de la semaine.



Voilà une tenue composée avec tous les ingrédients que j'aime:
un top graphique et ample, parfaitement dans la tendance actuelle avec son col roulé et son volume, une jupe midi, asymétrique, camel et nouée par une grosse ceinture façon karatéka (Céline), une paire de mules chics et sophistiquées (Altuzarra) et enfin, un sac signature moderne et hyper identifiable (Céline) qui vient donner beaucoup de personnalité à cette tenue déjà ultra mode.

mardi 14 octobre 2014

Fashion Week de Paris


Deuxième et dernière partie de mes photos de la fashion week parisienne.
Cette fois, ce sont les sorties des défilés Elie Saab aux Tuileries, et surtout Chanel au Grand Palais, que je suis allée épier.

Beaucoup de styles m'ont plu et pas mal de tenues m'ont tapé dans l'oeil, comme ce look monochrome bleu, aux coupes amples, associé à des sandales -Acquazurra??- sable. Superbe.

 La météo bienveillante avait permis aux modeuses de se construire de bien jolies silhouettes, sans manteaux pour cacher le résultat et ce pour mon plus grand plaisir.

Les stars du street style lors de cette fashion week étaient sans conteste le crop top, la basket, la derby plate, les coupes masculines et dépouillées, la mono boucle d'oreille, les vestes ceinturées, le bleu, le blanc et le noir, les escarpins portés avec chaussettes, la pochette. Et j'en oublie sûrement...


dimanche 12 octobre 2014

Beauty pleasures

Fond de teint Maestro, Giorgio Armani/ Baume Hydratant Résolu pour le Cors, Aesop

Rouge à lèvres Rouge d'Armani 400


Derniers achats beauté et une fois n''est pas coutume, essentiellement du maquillage.

Pas difficile de se laisser convaincre par les produits Armani
Le fond de teint au fini poudré apporte un look mat qui tient vraiment longtemps et sans avoir besoin de superposer une poudre libre. 
Je ne porte jamais de fond de teint mais j'ai eu envie d'investir dans un beau produit pour les fois où j'ai envie d'un teint vraiment unifié, sans défauts, pour un look plus sophistiqué que ce dont j'ai l'habitude.

Le rouge, c'est une autre histoire... J'en porte beaucoup et j'ai toujours envie d'enrichir ma collection de nouvelles teintes!
Celui là, c'est la Rolls du rouge à lèvres. D'abord, l'étui, un objet luxe en soi, fermé par quatre aimants qui viennent élégamment cliper le bouchon. Plus aucun risque qu'il se perde au fond du sac...
Puis, l'essence du produit, sa couleur. Un beau rouge profond, aux pigments purs, qui dessine parfaitement la bouche et attrape la lumière. Et enfin, le confort. Le produit est extrêmement agréable, pas du tout collant, avec la juste dose d'hydratation pour un effet satiné vraiment chic.
Je pense que ce rouge va devenir ma signature pour les mois à venir...

En fidèle des produits australiens Aesop, je suis allée chercher la dernière crème conçue par la marque: un baume riche au parfum épicé de coriandre et de poivre, élaboré à partir d'huiles essentielles précieuses. Un vrai moment d'épicurisme.

vendredi 10 octobre 2014

Ballade au Jardin du Luxembourg


Une tenue que j'ai choisi pour une journée de pérégrinations à Paris, entre jardin du Luxembourg et beaux quartiers de St Germain.
Fashion Week oblige -l'atmosphère très mode est vraiment palpable dans les quartiers clés- j'avais choisi de porter mon bermuda Christophe Lemaire que j'aime tant. Parfaitement dans la tendance actuelle, c'est une belle pièce, idéale à associer à un crop top.
Enfin, une paire de Stan Smith et les fameuses boucles d'oreilles Dior finalement miennes -joie- pour brouiller les pistes et jouer à la fois sur le tableau de la sophistication et de la décontraction.
Mon bien aimé Tom Ford sous le bras et voilà!


La tenue: bermuda Christophe Lemaire/ top Zara/ baskets Stan Smith Adidas/ sac Tom Ford/ lunettes Ray-Ban/ boucles d'oreille Mise en Dior, Dior